Press "Enter" to skip to content

Le podcast d’enquêtes avec Annie Richard et Jean-Philippe Rousseau

Podcast 0

Rétro Crimes, ce sont deux passionnés d’enquêtes, Annie Richard, détective privée accréditée au BSP (également connue comme la Dépoussiéreuse de crimes), rejointe à l’automne 2019 par Jean-Philippe Rousseau, qui ont décidé d’associer leur expérience et leur esprit d’analyse, afin de travailler sur d’anciens cold cases, souvent tombés dans l’oubli.

Meurtres non-résolus, ou dont les résolutions restent nébuleuses, disparitions, faits-divers, crime organisé, héros obscurs ou criminels aguerris… rien n’échappe à ces deux archéologues de la scène criminelle québécoise.

Chacun d’eux mettant à profit leurs spécialités : Annie, celle qui fouille toujours et partout. Qui est capable de sortir la moindre information d’une base de données, telle qu’elle soit. Qui se spécialise également en généalogie, parce que c’est bien beau de courir après des suspects, encore faut-il être bien certain que ce sont les bons ! Tandis que Jean-Philippe parcourra les revues de presse, étudiera les plans, les photographies, collectera et organisera les informations dans des rapports et des notes de synthèses, afin de ne rien laisser au hasard. Jamais.

Leur priorité reste l’enquête, l’aide aux victimes et à la quête de la vérité.

À l’occasion, certaines histoires ainsi dépoussiérées, se révèlent être potentiellement de superbes cas à raconter. À vous raconter ! Et si en plus, cela peut servir à sortir de l’oubli une victime ou un cas qui mériterait plus d’attention, alors ce sont les microphones qui sont sortis, plutôt que les épais carnets de notes boudinés.

Malgré tout, une enquête peut être longue. Très longue. Quand on parle de crimes du passé, il faut retrouver les bons documents, les rapports du coroner, faire des demandes afin d’obtenir des documents de cour, chercher les plumitifs criminels, retrouver la trace ou la descendance de certains acteurs d’un dossier. Expliquer, convaincre, questionner… Rien qui peut se trouver sur des moteurs de recherche ou d’autres sites à la mode.

Ensuite, il faut décortiquer ces informations, les traiter. Savoir trier le vrai du faux, recouper des informations avec, si possible, des faits vérifiables. Commencer à échafauder des hypothèses, tout en argumentant, en s’interrogeant réciproquement sur la validité d’une théorie.

Un gros travail de coopération en somme, dans l’unique but de trouver de nouvelles pistes et d’avancer, une information à la fois.

Rétro Crimes podcast représente la synthèse de leurs efforts. Le résultat d’un lourd travail de défrichage et de questionnements, dans le but de lever un peu le voile sur le monde de l’enquête.

Pour en savoir un peu plus sur eux :  

Pour rester informé : 

Pour contacter l’équipe de Rétro Crimes : 

Crédits de l’émission : 

      • Production, animation, recherches et enquêtes : Annie Richard et Jean-Philippe Rousseau
      • Réalisation et montage : Jean-Philippe Rousseau
      • Musique du générique : s7leven

Avertissement

Sauf mention contraire, toutes les recherches et enquêtes de ce podcast sont réalisées par l’équipe de Rétro Crimes : Annie Richard (aka Dépoussiéreuse de crimes) et Jean-Philippe Rousseau. Les recherches et les analyses demandent un investissement en temps et en argent difficilement calculable. Notre but principal est de faire connaître et surtout, de faire avancer des dossiers souvent oubliés, même si cela ne nous rapporte rien, mis-à-part votre appréciation. Nous vous invitons donc à partager largement nos épisodes et nos enquêtes.

Dans un même ordre d’idées, vous pouvez également vous inspirer de notre travail, afin de parler d’un dossier sur votre blogue, sur votre chaîne YouTube ou dans votre podcast. Cependant, par respect pour notre travail, pour les nombreuses heures que nous avons mis dans l’étude de ces affaires et afin d’éviter qu’une information venant d’un témoin ou d’une personne liée à un dossier puisse se perdre, n’oubliez pas de mentionner la source, Rétro Crimes – Podcast. Nous recueillons, trions et investiguons sur tous les renseignements qui nous sont transmis. Ceci, tout en garantissant, si vous le souhaitez, votre anonymat, dans les limites strictes des lois en vigueur.

Laissez un commentaire